L’Illustration des mythes et des contes finlandais

« L’Illustration des mythes et des contes finlandais au début du XXe siècle », conférence de Laura Gutman, commissaire de l’exposition.

Auditorium du Palais Lumière. Samedi 24 novembre à 19h15. Gratuit (conférence offerte grâce au mécénat des « Amis du Palais Lumière »).

Installée en Finlande depuis 2001, Laura Gutman est une historienne de l’art française, formée à l’Ecole du Louvre. Sa thèse sur Les maisons d’artistes en Europe à la fin du XIXe et au début du XXe siècle : Symbolisme et Utopie (1998, sous la direction de Guy Cogeval) lui fit découvrir le patrimoine culturel finlandais, et tout particulièrement l’œuvre d’Akseli Gallen-Kallela. Au travers de nombreuses expositions et publications, elle a tenté de retisser les liens qui unirent la France et les pays nordiques à la fin du XIXe et au début du XXe siècle : Musique et Silence. Le Symbolisme finlandais (Ateneum, 2007), Havis Amanda Mon Amour (Musée de la Ville de Helsinki, 2008), Mon cher ami. Henry de Vallombreuse, l’ami parisien (Musée Gallen-Kallela, 2008), Akseli Gallen-Kallela. Une passion finlandaise (Musée d’Orsay, 2012), L’Art déco et les arts, France-Finlande 1905-1935 (Musée Amos Anderson, 2013), La Marquise et le Baron. Le Néo-Rococo et le Nord (Musée Gösta

Serlachius et Musée Sinebrychoff, 2015), Paris 1894. Les artistes finlandais dans l’entourage de Gauguin and Strindberg (Musée Tikanoja, 2017), Air de Paris (HAM, 2018), Emu aux larmes. La mise en scène des émotions (Musée Sinebrychoff, 2018). 

Laura Gutman est membre fondateur de l’association The Birch and the Star. Finnish Perspectives on the long nineteenth century, pour laquelle elle a organisé un séminaire au musée d’Orsay et à l’Institut finlandais Le Nord. Un mythe artistique, musical et littéraire (2012). 

Au travers de cette exposition Légendes des pays du Nord, Laura Gutman a le désir de faire découvrir au public français et suisse des artistes finlandais associés à l’illustration. Elle souhaite s’interroger sur le rapport du texte et de l’image, souvent perdu pour des publics tenus à l’écart des langues nationales lointaines, et offrir une lecture symboliste de l’illustration finlandaise au début du XXe siècle.